Gift-France

1100 Idées cadeaux vintage à offrir

  • Français (French)
  • English
Affichistes et illustrateurs - Affiches et Publicités anciennes
Marcellin Auzolle (1862-1942)
Artiste peintre illustrateur et chromolithographe, cet affichiste est surtout connu pour être l auteur de l'affiche du film réalisé par les Frères Lumières '' L Arroseur arrosé '' . Il crée également beaucoup d affiches publicitaires, surtout pour l industrie automobile.
Eugène Ogé - Affichiste (1861 - 1936).
Eugène Ogé fit ses classes à l imprimerie Charles Verneau, rue Oberkampf à Paris. C est là que seront éditées ses premières affiches, non signées, comme celle pour le casino de Saint-Malo en 1893. Bien que peu connu du grand public, cet artiste compte parmi les affichistes importants de la Belle Époque. Il fut l auteur de publicités remarquables pour des stations balnéaires, des produits alimentaires, des marques de boissons de toutes sortes dont la bière.
Leonatto Cappiello (1875-1942).
Il s installe à Paris et connaît rapidement la célébrité en publiant dans les journaux des portraits à charge du Tout-Paris .Il collabore avec l'éditeur Vercasson jusqu en 1916. A partir de 1905 Cappiello se consacre essentiellement à l affiche. Après l armistice de 1918 il rejoint l éditeur Devambez avec lequel il travaillera jusqu en 1936.
Henry Le Monnier (1893-1978)
Né à Paris le 7 mars 1893, Henry Le Monnier suit les cours des Arts Décorarifs à Paris, avant de commencer à publier en 1920 dans Fantasia. En 1923, il devient affichiste chez Lutecia. Il travaille pour divers imprimeurs ainsi que dans la publicité (pneumatiques Englebert, huile Lesieur), tout en continuant de publier des illustrations dans divers magazines comme Le Sourire, Le Journal amusant, L Oeuvre et Marianne. Henry Le Monnier aborde la bande dessinée sur le tard, alors qu il approche de la cinquantaine. En 1940, il reprend un temps le personnage de Tarzan, vedette de lhebdomadaire Junior. Le Monnier devient rapidement un des collaborateurs les plus remarqués de Pierrot, hebdomadaire. Dans le même temps, Le Monnier travaille pour l éditeur belge Gordinne. Dans Wrill il publie Professeur Azimut (1945/46) et Jean d Armor (1947/48) ; puis il donne Tiff-Huté, homme préhistorique (1947/48) et Le Club de l aventure (1948/49) à Cap tain Sabord. Au milieu des années cinquante, Henry Le Monnier collabore à deux titres des Editions Artima : Red Canyon (1954/55) puis Audax (1956), reprenant le personnage de King le vengeur qui avait été créé par Bob Leguay pour les Editions de Nice en 1947. Tarou réédite Jean dArmor, en noir et blanc, en 1956. On verra encore la signature de Le Monnier dans Total Journal (1962/65) pour des illustrations accompagnant des nouvelles. Henry Le Monnier disparaît en 1978 à lâge de 85 ans.
Jean D Ylen
Jean D Ylen né en 1887 et mort en 1938 était peintre, illustrateur et affichiste, l un des rares dessinateurs à utiliser dès 1924 une imagerie très proche du surréalisme, surtout pour la société Shell.
Alfons Maria Mucha
Alfons Maria Mucha , né à Ivan #269;ice (ville de Moravie qui faisait alors partie de l Empire austro-hongrois, désormais en République tchèque) le 24 juillet 1860 et mort à Prague le 14 juillet 1939, est un peintre tchèque, fer-de-lance du style Art nouveau. Mucha se rend ensuite à Paris en 1887 pour continuer ses études à l Académie Julian et à l Académie Colarossi, tout en produisant une revue et en réalisant des affiches publicitaires. Seul artiste disponible en décembre 1894, il réalise l'affiche publicitaire de Gismonda, la pièce jouée par Sarah Bernhardt au Théâtre de la Renaissance où il est engagé pour six ans. Son style délié lui vaut une certaine notoriété. Il réalise notamment Lorenzaccio, La Dame aux camélias (1896), Hamlet et Médée (1898). En 1896, il participe à l Exposition du Cirque de Reims et réalise l affiche du Salon des Cent qui se tient à Paris. Mucha est aussi connu pour avoir produit une série de peintures, posters et affiches publicitaires appartenant au style Art nouveau. Parmi les plus célèbres, on peut citer Lefèvre-Utile, Job, Perfecta, Ruinart, Moët et Chandon.Il représentait souvent de belles jeunes femmes dans des robes néoclassiques aux drapés flottants, souvent couronnées de fleurs formant un halo au-dessus de leur tête. Son style a rapidement été imité, mais sans cette touche que seul Mucha pouvait donner.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage